28/09/2015

Signez la charte, messieurs les Saoudiens

Un Etat qui n'a pas signé la charte des droits de l'homme peut-il siéger au Conseil qui les défend? La question se pose alors que l'Arabie saoudite vient d'obtenir la présidence d'une commission consultative au Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève. Le royaume wahhabite est en effet un des rares pays au monde à ne pas avoir signé le texte de 1948. Le représentant du seul pays au monde qui a pris le nom de la famille régnante a été préféré par le groupe Asie Pacifique au représentant du Chili. Cette élection en dit long sur les tractations qui se déroulent en coulisses dans cette institution internationale. 

La commission présidée par un Saoudien est celle qui décide de la nomination des commissions d'enquête placée sous l'autorité du Haut-Commissaire aux droits de l'homme. Ces commissions bénéficient ainsi de moyens pour enquêter sur les violations. On voit ainsi la place stratégique que l'Arabie saoudite occupe désormais. 

Peut-on se satisfaire de cette situation? Il n'y a visiblement pas dans les statuts du Conseil d'obligation d'avoir signé la charte des droits de l'homme pour siéger. Aberrant. Il est clair désormais qu'il faut réformer le Conseil est faire de cette signature une condition pour entrer dans cette assemblée. Le Conseil des droits de l'homme permet en effet de focaliser l'attention internationale sur les crimes les plus graves d'atteinte aux droits. Et peut déboucher sur des inculpations à la Cour pénale internationale. Alors que le Conseil de sécurité est verrouillé par les veto des membres permanents, le Conseil des droits de l'homme n'est pas entravé par de telles procédures. 

 S'il est trop tard pour empêcher le ridicule de cette nomination, il est plus que temps de réformer l'institution pour que cela ne se reproduise pas. 

08:53 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Personnellement, je suis contre la peine de mort, mais il ne m'échappe pas que, depuis le 11-09-2001, de gros efforts sont déployés pour affaiblir l'Arabie Saoudite et je crains que les Droits de l'Homme sont instrumentalisé pour discréditer plus encore auprès des opinions publiques le régime saoudien.
J'observe que la succession d'évènements qui vont, au cours des derniers mois de la campagne contre la "privatisation" de la plage de la résidence d'été de roi Salman au sort du jeune Ali en passant par l'accident de grue de l'entreprise de BTP Ben-Laden jusqu'au drame de Mina, cela fait beaucoup pour ce régime. Je ne parle pas des attentats qu'il essuie régulièrement sur ses frontières, pas davantage de la déstabilisation du Yemen. Je trouve curieux qu'alors que l'Iran accuse l'AS de crime contre les pélerins, déplorant le fait de n'avoir pas de nouvelles de 300 de ses ressortissants, les observations de l'enquête imputant la bousculade meurtrière à des pélerins iraniens n'ait pas été reprise. Si tel était le cas - c'est à dire une responsabilité des pélerins iiraniens - évidemment cela ne serait pas de nature à changer en quoi que ce fut la lecture des événements ni à prendre le moindre recul sur leur enchaînement et ce à quoi ils semblent nous conduire.
https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2015/09/28/cest-pas-beau-la-vie/

Écrit par : Daniel CICCIA | 28/09/2015

Réformer l'institution de l'ONU, ("machin" pour de Gaulle) vu les tractations, pas d'aujourd'hui, de toujours! en coulisse, comment?

En ce 28.o9.2015 nous ignorons si le jeune homme condamné à être décapité puis crucifié par la justice de l'Arabie saoudite l'a été ou non mais s'il n'a finalement pas été exécuté quel sera son sort?, d'une part, de l'autre, en cas d'exécution capitale avec crucifixion s'en suivant ne faudrait-il pas que les états membres des Droits de l'homme et soutien d'Amnesty international, notamment, décrètent une semaine de deuil mondial?

A méditer: un blog tenu par un journaliste ne publie pas les commentaires, dont le mien récent, qui témoignent de la consternation de tant de barbarie en islam (mon commentaire évoquait l'égorgement des agneaux du jour du Hadj en demandant quel est ce Dieu dit en début de chaque sourate du coran "miséricordieux" qui se repaît d'un tel sang)?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/09/2015

Ne devrions nous pas enseigner à nos enfants que tout ce que leurs parents (et leurs maîtres) leur disent à propos de l'honnêteté, de la parole donnée, du bien et du mal en fait, n'a pas cours en dehors de la famille et des proches. Rien dans le monde des affaires, rien dans celui des media, rien non plus, et surtout, dans celui de la politique. La politique internationale, quant à elle, fonctionne presque à l'inverse de toutes ces valeurs.

Écrit par : Mère-Grand | 28/09/2015

L’Arabie Saoudite s’apprête à décapiter un jeune de 21 ans, avant de crucifier son cadavre et de l’exposer en public.

Ali Mohammed al-Nimr a été arrêté à 17 ans alors qu’il participait à des manifestations contre le gouvernement.
reconnu coupable sur la base d'aveux obtenus sous la torture.

son cas n’est pas une exception dans le Royaume: l’Arabie Saoudite a déjà exécuté plus de 100 personnes cette année, soit une personne tous les 2 jours.


pétition avaaz:
https://secure.avaaz.org/fr/stop_saudi_beheadings_loc/?bZRaAdb&v=65516

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 28/09/2015

Comment commentaire (0)?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/09/2015

Les commentaires sont fermés.