25/09/2017

Dix Indiens pour 70 ans d'histoire

téléchargement.jpgQuelle gageure ! Résumer 70 ans d’histoire de l’Inde en 10 grands témoins, cela paraît impossible, utopique, bref irréalisable. C’est pourtant le principe de la collection Métaphormoses  dirigée par Christian Lequesne du CERI de Sciences-Po Paris. Et le défi qu’a relevé le correspondant de la Tribune de Genève à New Delhi, Emmanuel Derville. Il a rencontré ces dix témoins ou acteurs de la longue histoire de la plus grande démocratie du monde. Et rédigé les témoignages à la première personne. Autre gageure.

Le premier est un journaliste qui a vécu la partition de l’Inde en 1947 et  la création du Pakistan. Il est musulman contraint à l’exil, doit quitter la ville où il est né. Pour lui et pour d’autres Indiens, le Pakistan est un fruit pourri de la décolonisation britannique. Le choc de la partition explique, écrit l’auteur, la rivalité des deux puissances nucléaires voisines.

Le second est un général en retraite. Il a vécu, lui, la guerre de frontières de 1962 entre l’Inde et la Chine. Ce sous-officier va vivre la cuisante défaite infligée par Pékin. Depuis, New Delhi voit en la Chine une puissance expansionniste, qui arme de surcroît, l’ennemi pakistanais.

Le troisième est un officier de police chargé de surveiller les activités des militants du mouvement Naxalite, l’insurrection maoïste des paysans du Bengale.

Le quatrième est un professeur qui fut le premier à dénoncer le programme de stérilisation forcée décidé par Indira Gandhi qui donne les pleins pouvoir à son fils, Sanjay, pour mener cette campagne. L’Inde qui comptait 361 millions d’habitants en 1951 en compte 548 millions, vingt ans plus tard. Les victimes de cette campagne le feront payer à Indira en la chassant du pouvoir aux législatives de 1977. Depuis les mentalités ont changé et la natalité n’est plus vue comme un problème mais comme une opportunité par le gouvernement indien.

Cinquième témoin, une écologiste qui promeut l’agriculture biologique est chargée d’une étude pour les Nations Unies.  La révolution verte des années 80 (semences et pesticides achetées aux multinationales) fait bondir les prix à la production. Et quand les prix à la consommation baissent, les agriculteurs se retrouvent pris à la gorge par les créanciers.

Le sixième témoin est un haut-fonctionnaire chargé de mettre en place la discrimination positive pour aider les basses castes dans cette société bloquée par une hiérarchie sociale pesante. Il raconte comment les hautes castes ont tenté de bloquer le processus et comment des partis de Dalits ont permis à une coalition de parvenir au pouvoir pour les défendre. Beaucoup de leurs militants ont aujourd’hui  rejoint le BJP, le parti de la droite nationaliste hindoue. Et des Dalits dirigent des Etats indiens. Mais le rapport Mandal sur les basses castes reste d’actualité.

Le septième est un économiste engagé en politique. Il raconte les réformes nécessitées par une pénurie d’empli qui frappa l’Inde dans les années 2000 2010. Les pénuries des années 90 ont disparu. Les classes moyennes  grandissent mais la pauvreté et les inégalités demeurent.

Le huitième grand témoin est un brillant physicien qui témoigne de l’ambition indienne de devenir une grande puissance. Le programme nucléaire indien en est une illustration. Pour lui, l’arme de dissuasion a permis d’éviter le conflit avec le Pakistan en 1999.

La neuvième voix est celle d’une militante des droits de l’homme. L’occasion d’aborder les terribles pogroms menés par les hindouistes contre les musulmans. En 2002, 2000 musulmans sont massacrés dans l’Etat du Gujurat. Loin de freiner l’ardeur des fondamentalistes hindouistes, cette violence va permettre l’arrivée au pouvoir du chef de l’Etat du Gujurat qui deviendra premier ministre.

Le livre se termine avec un patron, celui d’Infosys, l’une des plus grandes entreprises d’informatique au monde. A travers lui, c’est le boom de l’économie numérique en Inde qui est passé aux cribles. Milliardaire, c’est aussi lui qui a conçu une carte biométrique d’identité désormais détenue par 9 Indiens sur dix et qui leur permet de percevoir les aides sociales en évitant les intermédiaires véreux.

Des histoires humaines qui sont le reflet de la grande histoire et qui forment un tableau de l’Inde, dans son histoire, sa démographie, sa politique, et sa sociologie. Une gageure, vraiment. Et une réussite

Métamorphoses de l’Inde depuis 1947. 10 grands témoins racontent », par Emmanuel Derville, aux éditions Ateliers Henry Dougier, 2017,154 pages.  

10:05 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Merci pour cette information.
Il n'est malheureusement pas disponible chez Payot...

Écrit par : Pierre Jenni | 27/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.